Apprentissage du tricycle adulte ? A vous de jouer !

chemin-bord-canal-tricycle-adulte

Car OUI il faut apprendre !!!

Le tricycle adulte, c’est comme le vélo ça ne s’oubli pas, mais comme le vélo, il faut d’abord apprendre… Cette image est très belle, elle nous vient d’un utilisateur de tricycle qui se lance le défi en 2016 de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres chaque jour et pendant plusieurs semaines tout en militant pour la prévention des risques d’AVC (www.jemarche-avc.fr).

Cette image est donc très belle, on s’y verrait déjà mais il sera nécessaire avant de se balader sur ce petit chemin d’effectuer quelques petites sessions d’apprentissage du tricycle adulte.

Pour se faire, voici nos conseils, à appliquer à la lettre !

Tout d’abord, il faut garder à l’esprit que votre tricycle est parfaitement stable sur ses roues à faible vitesse, vous pouvez donc monter sur votre tricycle et en descendre sans crainte de basculer et sans avoir à poser le pied à terre. Laissez donc bien vos pieds sur les pédales lorsque vous démarrez et lorsque vous vous arrêtez si vous ne voulez pas que les roues arrières leur roulent dessus !

Forcément, en fonctionnement, le tricycle épousera la forme de la route. Si la route est en dévers, votre tricycle aura tendance à aller dans le sens de la pente. Aussi, si une des 2 roues arrière passe dans un trou ou sur une bosse, le tricycle se penchera d’un côté ou de l’autre sans pour autant vous mettre en danger mais la sensation, surtout au début, peut paraître déroutante.

C’est pourquoi, il est primordial d’apprendre à faire du tricycle et de le faire dans de bonnes conditions, sur un terrain dégagé, horizontal, sans trou ni bosse ni obstacle.

Gardez à l’esprit les informations suivantes :

- Si vous avez un tricycle électrique, apprenez d’abord à vous en servir sans l’assistance
– Maintenir les freins bloqués (position parking) pour monter ou descendre du tricycle
– Ne pas se pencher pour tourner mais penser à tourner le guidon dans la direction souhaitée
– Apprendre à des vitesses très faibles pour assimiler plus facilement le fonctionnement
– Se tenir éloigné des limites de la chaussée et des obstacles (encombrement des roues arrière)
– Pour tourner à gauche, pliez le bras gauche et poussez avec le bras droit et vice-versa à droite
– Conduire en douceur, la direction et les freins sont assez sensibles
– Ne pas se crisper, rester souple et détendu(e)
– Faire des petites séances d’apprentissage, rien ne sert d’insister trop longuement au début

Voilà pour les conseils, maintenant à vous de jouer !

 

Répondre